2ème Coffret DVD

Retrouvez les films La vie au grand air, Et demain Paula ainsi qu'Une maman pour un coeur dans ce second coffret !!!

 

Ce coffret contient les 3 films ainsi que des bêtisiers, des makings of, des interviews exclusives etc...

 

Les DVD des films de Corinne Touzet - Yes Productions sont maintenant disponibles en version unitaire également.

 

Pour découvrir les résumés des films, des commentaires et photos souvenirs... cliquez sur les titres des films... La vie au grand air - Et demain Paula - Une maman pour un coeur

 

DVD 2 Une maman pour un coeur

Un mot sur Une maman pour un coeur

 

La troisième collaboration avec Patrice Martineau. J’espère qu’il y en aura d’autres...

Merci à Catherine Levy d’avoir écrit cette belle histoire !

Rencontrer Madame Leca pour la première fois a été un moment fort

En effet cette femme est très impressionnante ; tout d’abord parce que les chirurgiens sont des gens pour qui j’ai une grande admiration, ensuite parce que c’est une femme-chirurgien et qu’il n’y en a pas tant que ça, surtout si l’on considère qu’elle est devenue chirurgien il y a 30 ans et qu’en plus elle a créé cette association extraordinaire pour se mettre au service des enfants et des familles.

Elle a été 20 ans chef de service à Necker.

Faire ce film a été pour moi une façon de lui rendre hommage mais aussi de faire connaître au grand public mon admiration pour ces personnes exceptionnelles qui donnent et qui sauvent des vies sans pour autant se mettre en avant et faire beaucoup de bruit.

Il y en a beaucoup dans le monde et le fait que plus de cinq millions de personnes aient vu le film est pour Madame Leca très important elle me l’a dit elle-même.

Les Enfants qu’elle opère sont destinés à mourir si personne ne les opère et quelquefois il est trop tard ou d’autres fois l’opération est impraticable. Il arrive aussi que l’enfant doive être réopéré car il y a des problèmes post-opératoires, ou des complications nouvelles...

Ce n’est donc pas toujours un happy-end comme dans mon film et j’imagine que Madame Leca a dû traverser des moments difficiles aussi.

Mais comme elle me l’a expliqué elle-même lorsque nous regardions les albums photos de tous ses petits-opérés, elle a vécu de grands moments de joie puisque les enfants malades qu’elle accueille deviennent des enfants guéris.

Je voudrais saluer ici aussi mon admiration pour les familles d’accueil.

Sans elles pas d’opérations.

Les enfants malades arrivent souvent d’Afrique et ne parlent pas forcément notre langue, cela demande beaucoup de patience et de dévouement au quotidien.

Les familles ont elle–mêmes des enfants et ce qui saute aux yeux lorsqu’on voit les reportages à la télévision, c’est que les enfants n’ont pas du tout le même regard sur les autres ni la même ouverture d’esprit en ayant vécu ce genre d’expérience. C’est pour les familles une expérience très forte et enrichissante et très souvent en l’ayant fait une fois, ils recommencent.

Voila pourquoi je tiens à mettre le lien de l’association Mécénat Chirurgie Cardiaque sur mon site afin de vous permettre de mieux les connaître et de comprendre pourquoi j’ai fait ce film.

 

Corinne Touzet

 

Le site de Mécénat Chirurgie Cardiaque  -  http://www.mecenat-cardiaque.org/

 

 

Résumé

 

Esther a 40 ans, elle est architecte avec deux grands enfants.

 

Elle est arrivée à ce moment de la vie où l’on a besoin de changement, de « respirer » autrement, de se remettre en question.

 

Son fils étant parti vivre chez son père un moment, elle a décidé de vivre une expérience très particulière en devenant famille d’accueil pour un petit garçon de huit ans destiné à mourir s’il n’est pas opéré rapidement par l’association « Mécénat Enfant Cardiaque » basée à Nice.

 

Cette expérience va tout bouleverser, sa relation avec son fils adolescent compliqué et écorché, avec son frère qui a besoin d’elle au cabinet d’architecture pour un travail vital au sein de leur entreprise familiale, avec sa fille qui est peut être la seule à la comprendre...

 

Mais surtout sa vie est maintenant accompagnée d’un petit Mouloud qui ne parle pas un mot de français, qui est tout bleu à cause de son problème ventriculaire, qui l’observe avec ses grands yeux noirs sans vouloir qu’elle le touche et qui pourtant a tant besoin d’elle ! Elle sait qu’elle s’attache à lui et qu’il ne faut pas, elle sait que les coutumes de son pays sont bien différentes des nôtres, alors comment vont-ils arriver à communiquer ? Comment va-t-il s’en sortir ? Qui est ce médecin qui l’attire et en même temps la repousse ? A t’elle eu raison de se lancer dans l’aventure ?

 

« Une maman pour un coeur » est avant tout une histoire d’amour et de tendresse.

DVD 2 La vie au grand air

Un mot sur La vie au grand air

 

Ma première collaboration avec Sophie Baren et Nicole Jamet.

Une rencontre importante puisque nous avons fait trois films ensemble depuis.

Comment ça il pleut en Bretagne ?

Un mois de soleil !

De très belles images de l’île de Groix, un petit Paradis comme vous pourrez le voir.

Allez en Bretagne, découvrez toutes ces îles... c’est magnifique...

La France est un pays magnifique.

 

Corinne Touzet

 

Résumé

 

Sur une île bretonne, Juliette Lacombe (Corinne Touzet) dirige « la Claire », une entreprise d’ostréiculture, héritage de famille, avec ses deux employés, Eric et Le Muet. Bernard Kerouac (Christophe Malavoy), vient négocier le rachat de cette entreprise avec son collègue Stéphane, en vue de le transformer en centre de thalassothérapie.

 

Bien que traversant une situation financière difficile et déboutée par son banquier, Juliette refuse catégoriquement de vendre « La Claire » à Bernard. Elle a l’appui de sa mère, Claire Lacombe(Micheline Presle), maire du village, et le soutien ambigu de Jules, un vieil habitant de l’île. L’affrontement est rude entre Bernard et Juliette, de chantage en tentative de séduction, mais se transforme peu à peu en attirance réciproque. Juliette et Bernard finissent par tomber amoureux l’un de l’autre.

 

Un soir, Jules vient interrompre un moment d’intimité entre Bernard et Juliette. Bernard parti, il révèle à Juliette que celui-ci est son frère...

 

Un instant abasourdi par cette nouvelle, la lutte reprend, chacun restant rivé sur sa position ; mais leur désir réciproque ne leur fera-t-il pas un faux-pas ?...

DVD 2 Et Demain Paula

Un mot sur Et demain Paula

 

Le premier, celui qui est marqué à jamais dans ma mémoire.

Incarner un tel personnage fut un chemin périlleux et magnifique.

Ma deuxième collaboration avec Michaël Perrotta (réalisateur du film Le Bébé d’Elsa), qui a réussi un de ses plus beaux films.

Que vous ayez été si nombreux à le regarder m’a donné le courage pour faire les autres.

Les photos exclusives sont sur le DVD, j’espère que vous les aimerez car je les ai choisies avec soin.

Merci à Roberto Battistini pour ce très beau regard et à son appareil photo que j’ai ... enfin !!!... fini par oublier puisqu’il n’a pas de Blimp... ;o))

Merci aux pigeons parisiens (voir jaquette de couverture du DVD) qui ont été très coopératifs... et merci a Dominique Treibert de les avoir nourris.. ;o))

Corinne Touzet

 

Résumé

 

Paula a choisi de devenir SDF. Elle a quitté la société, le confort et le luxe pour trouver refuge dans l’anonymat de la rue. Elle accepte la saleté, la faim, le dénuement et le danger pour fuir une vie et une réalité qui lui sont devenues abjectes. Il y a deux ans encore, Paula était une brillante avocate promise à une grande carrière. Idéaliste et sincère, elle oeuvrait pour que tout le monde ait accès à une justice équitable. Pour cette utopie elle a tout sacrifié jusqu’au jour où, suite à l’une de ses brillantes plaidoiries, un assassin est relaxé et commet deux jours plus tard un atroce meurtre d’enfants. Ce jour-là, tout s’est effondré brutalement. Aujourd’hui, Paula est une femme détruite ; ses traits portent les marques de sa souffrance intérieure, exacerbés par la dureté de la vie dans la rue. Ceux qui veulent l’aider, elle les rejette avec cynisme. La seule présence qu’elle supporte, c’est la solitude.

 

Sa rencontre avec Serge, un homme généreux dévoué à la cause des exclus, va attiser sa misanthropie, son indifférence et son dédain pour les autres. Mais certaines nécessités matérielles vont la contraindre à côtoyer l’univers de cet homme pendant quelques jours. C’est ainsi qu’elle va rencontrer Léo. A sept ans, l’enfant souffre de graves angoisses qui le poussent à vivre replié sur lui-même, dans un univers de silence et d’isolement. Ses troubles sont accentués par la détresse de sa famille sur le point d’être expulsée et par sa peur d’être envoyé dans un foyer de la DDASS.

 

Au delà de leur silence respectif, Léo est attiré irrésistiblement par Paula. Qu’elle le repousse ou qu’elle le rabroue n’y change rien. Il y a chez la jeune femme quelque chose qui le fascine et le sécurise. Pour communiquer avec elle, il sort de son mutisme et peu à peu, une étrange relation va s’installer entre eux. Luttant contre elle-même, Paula va s’émouvoir du sort de cet enfant tout en le détestant de lui faire éprouver à nouveau ce genre de sentiments, devenus pour elle trop douloureux. Léo va déstabiliser son équilibre précaire, rendant caduque sa haine des autres et la poussant jusqu’aux limites de ses contradictions. Jusqu’où ne croit-elle plus en ce qu’elle a été un jour ? Jusqu’où sa foi en la justice est-elle morte ? Serge et Léo vont réussir à briser sa carapace d’indifférence, et ramener Paula, au moins l’espace d’un moment, à vivre… sa part d’humanité.