Festival d'Avignon 2015 "Un nouveau départ"

Christian VADIM et Corinne TOUZET partageront l'affiche d' "Un nouveau départ", une pièce d'Antoine RAULT mise en scène par Christophe LIDON coproduite par YES PRODUCTIONS.

En juillet 2015 au Théâtre Actuel Avignon (80 Rue Guillaume Py - 84000 Avignon)


Lire la suite : Festival d'Avignon 2015 "Un nouveau départ"

Voici quelques passages à venir : TV / Radio / Magazines

Corinne Touzet vient de nous communiquer quelques dates et informations promotionnelles.

Bonne fin de semaine à tous,

  • Lundi 23 février : France 2 « Comment ça va bien ? » émission de Stéphane Bern
  • BFM TV sont venus réaliser une interview le 25 février pour une diffusion ultérieure. (date non communiquée)
  • Jean Pierre Pernaut le 13h TV sont venus réaliser une interview le 25 février pour une diffusion ultérieure. (date non communiquée)
  • 4 Mars13h30 les 5 minutes d’Elise Lucet - Journal de France 2.
  • Le grand 8 Laurence Ferrari  sur D8 le 5 Mars
  • Vivement dimanche prochain 8 mars 18h50
  • France 0 Le Labo Sebastien Follin 15 h
  • 17 mars «  C’est au programme Sophie Davant
  • Soir 3 23h30 le 21 mars
  • Les grands du Rire Yves Lecoq France 3 le 4 Avril

Reportage INA - La Rumba avec Roger Hanin

Scènes de tournage du film "La Rumba" réalisé par Roger HANIN - un fait divers politique se déroulant avant la deuxième guerre mondiale - avec Michel PICCOLI, Niels ARESTRUP, Corinne TOUZET. Images d'archive INA

http://youtu.be/gL1S2J2aN6A


Disparition de Roger Hanin

Corinne Touzet a tenu à faire une interview pour Téléstar pour rendre hommage à Roger Hanin.

http://www.telestar.fr/2015/articles/mort-de-roger-hanin-l-hommage-de-corinne-touzet-interview-77875

Vous trouverez également sur ce lien ( http://www.corinne-touzet.com/index.php/filmographie/fiches-detaillees-de-films/93-fiche-la-rumba  ) la descritpion du film La Rumba dont elle parle dans son interview.

 

Toute l'équipe est émue par cette dispartion,

Chapeau bas l'artiste !

 

Mort de Roger Hanin : l'hommage de Corinne Touzet [Interview]

Par Le 11 février 2015 à 16h45

Proche de Roger Hanin qui lui a tendu la main par deux fois, Corinne Touzet évoque la disparition de son ami avec émotion.

Téléstar.fr : quels souvenirs vous reviennent en pensant à Roger Hanin ?

Corinne Touzet : il n'y a qu'une seule personne à qui je dois quelque chose depuis que je suis comédienne, c'est lui. Moi qui me suis faite toute seule, ça n'a pas toujours été facile et Roger m'a tendu la main deux fois. La deuxième (chronologiquement, ndlr), je ne risque pas de l'oublier car je venais d'accoucher. Une comédienne enceinte, ça veut dire deux ans sans bosser. Malgré mes quelques kilos en trop, Roger n'a pas hésité à me proposer l'un des plus beaux rôles du répertoire : celui de Célimène dans Le Misanthrope. Nous l'avons créée au Festival de théâtre de Pau, dont il était le directeur. Moi qui n'avais pas remis les pieds sur scène depuis plus de dix ans, j'étais totalement ébahie par ce qui m'arrivait et totalement paniquée car c'est juste le rôle que toutes les comédiennes rêvent de jouer une fois dans leur vie. Bien que jeune dans ce métier, j'avais déjà été assez déçue par le manque de parole qui peut y régner et j'hallucinais qu'il m'ait appelée, alors que j'étais vraiment dans la merde. Ça a été magnifique, on a joué la pièce partout en France et ça m'a vraiment remis le pied à l'étrier. Je n'oublierai jamais. 

Et la première fois que Roger Hanin vous a tendu la main, c'était à quelle occasion ?

C.T. : grâce à lui, j'ai rencontré deux monstres du cinéma que j'admirais depuis toujours - qui ne les admire pas ! -, à savoir, Lino Ventura et Michel Piccoli. Avec eux, j'ai tourné dans La Rumba, le film que Roger a réalisé. J'avais des choses à leur dire, ça a été un grand moment dans ma carrière.

 

Etiez-vous restés amis ?

C.T. : Absolument. Il a toujours été là. De mon côté, j'allais le voir régulièrement. Il avait eu une vie tellement extraordinaire, pleine de rencontres, de voyages, de gaité. C'était un homme extrêmement drôle, Roger, qui nous faisait rire en racontant  des histoires irrésistibles. Lorsqu'il s'est cassé le col du fémur, il a dû rester immobilisé sur un fauteuil et il ne le supportait pas. Ça le rendait complètement fou. La seule façon que nous avions de le divertir, c'était de l'emmener en balade et d'aller déjeuner. Et là, il racontait ses souvenirs. Il en avait besoin. Ces derniers temps, ça devenait extrêmement compliqué et bouleversant car il fallait faire comme si tout allait bien, face à une personne fatiguée qui vieillit - ce qui nous attend tous. Je perds un ami, quelqu'un que je n'oublierai jamais car je lui dois beaucoup.

Une Journée Particulière : Réactions du public...

Propos recueillis pour le site www.corinne-touzet.com

La pièce de théâtre « Une Journée Particulière » retranscrit parfaitement l'ambiance du film. Un scénario poignant, émouvant, engagé... la salle a été captivée du début à la fin. Bravo aux comédiens qui ont donné ce soir-là toute l'ampleur de leur talent dans des registres où on ne les attendait pas vraiment... Il est rare que nous retournions voir la même pièce au théâtre, mais sans doute ferons-nous une exception pour venir à Paris, car depuis les évènements de janvier 2015... plus que jamais, il faut défendre les valeurs de solidarité et de respect omniprésentes dans cette pièce... Une soirée particulière !

Emilie A

J'ai eu l'occasion de voir cette pièce lors de l'une de ses toutes premières représentations, au Festival D'Avignon. Je dois bien avouer qu'étant encore très jeune, 25 ans, l'histoire ne m'attirait pas spécialement au début ... Sacrilège, cela m'apprendra à juger trop vite ! Cette pièce est tout simplement merveilleuse. Touchante et émouvante, je n'ai pu m'empêcher de verser une petite larme à certains moments. C'est donc tout naturellement que je suis retournée voir cette pièce lors de sa tournée en province et que je referai, une fois de plus le chemin vers Paris dans quelques semaines ... 

Si vous hésitez encore, n'hésitez plus, toutes les personnes que je connais et qui ont vu cette pièce l'ont adorée. On ne peut qu'être touché par les sujets abordés.

Nancy M

La pièce est un petit bijou : mise en scène, interprétations, dialogues,… un régal pour les yeux et le cœur ! La pièce a connu un énorme succès en France mais aussi en Belgique! La troupe a joué 5 soirs au même endroit à Bruxelles et a rempli la salle à chaque fois. Des applaudissements de tonnerre et des rappels multiples ont comblé les comédiens, qui étaient tous superbes dans leurs rôles. Corinne était sans égale. Elle a su transmettre ses fortes émotions sur la scène au public sans problème. Quel grand talent! Elle m'a donné des frissons et m'a mis les larmes aux yeux.... Une pièce à recommander sans hésitation!

Martine – Belgique

 

Une Journée Particulière" est pour moi, et de loin, la meilleure pièce de

Corinne Touzet.

Quel bonheur de la voir jouer dans ce genre de registre.

Les comédiens nous transmettent des émotions d'une grande intensité.

Si vous avez l'occasion d'y aller vous ne serez pas déçus.

C'était une belle soirée.

Nico

 

Une journée particulière... pour deux êtres que beaucoup de choses séparent et qui vont se rencontrer.

Pièce émouvante et bouleversante. Par le sujet abordé: l'homophobie, l'antisémitisme, le rejet de l'autre différent.

Par le jeu des acteurs qui se donnent entièrement et dont l’interprétation révèle la sensibilité.

A voir et à revoir (notamment en ce qui me concerne)

Françoise

 

C'est un moment de théâtre très fort, très prenant, que l'on a envie de revivre et de partager. Une pièce intense, empreinte tour à tour de tendresse, d'émotion, de violence, de désespoir, et d’espoir. Et de petites touches d’humour.

Un superbe spectacle offert par un metteur en scène impeccable, des acteurs qui font plus que jouer la pièce, qui se donnent à fond, qui s’arrachent.

Une leçon d'histoire et d'humanisme bien courageuse actuellement.

YMT

 

C est un scénario poignant... La solitude de deux êtres qui n'auraient pas du se rencontrer ... et qui  se rencontrent parce que Mussolini a invité Hitler ce jour là.  
Elle, illettrée, mariée à une idiot qui lui a fait six enfants et lui, intellectuel libéralisé qui a perdu son boulot à la radio parce que homosexuel.  
Pendant toute la pièce, ces solitudes vont se rapprocher et se reconnaitre. La pièce m'a bouleversée. Cette scène se passe en 1938, mais elle pourrait tout autant se passer aujourd'hui.  ]Je l'ai vu le 6 janvier et quelques heures plus tard avait lieu cette horreur à Paris ...  
Il faut aller voir "Une Journée Particulière" parce qu elle donne un message d espoir.
 
Bea D 

 

J'ai pu découvrir cette pièce lors du festival d'Avignon. C'est une pièce poignante et émouvante. Le public est captivé. Rires, larmes, colère, on passe par toutes les émotions. On ressort de la pièce totalement chamboulé. Pour ma part, il m'a fallu un petit temps après les saluts pour me sortir de la pièce, tellement j'étais prise par l'histoire et par le jeu de chaque comédien. Les comédiens jouent magnifiquement bien dans ce registre où on ne les attend pas. La mise en scène est magnifique. Je suis retournée voir la pièce lors de la tournée en province, j'y ai emmené ma famille et ils ont adoré.
Je vais  la voir à Paris dans quelques semaines.
On est forcément touché par les sujets abordés, qui sont malheureusement toujours d'actualité.
Corinne s'est battue pour mettre en place ce magnifique projet.
Venez voir cette "Journée particulière" exceptionnelle.
Sophie (tiotesirene)

Informations supplémentaires