DVD 2 Une maman pour un coeur

Un mot sur Une maman pour un coeur

 

La troisième collaboration avec Patrice Martineau. J’espère qu’il y en aura d’autres...

Merci à Catherine Levy d’avoir écrit cette belle histoire !

Rencontrer Madame Leca pour la première fois a été un moment fort

En effet cette femme est très impressionnante ; tout d’abord parce que les chirurgiens sont des gens pour qui j’ai une grande admiration, ensuite parce que c’est une femme-chirurgien et qu’il n’y en a pas tant que ça, surtout si l’on considère qu’elle est devenue chirurgien il y a 30 ans et qu’en plus elle a créé cette association extraordinaire pour se mettre au service des enfants et des familles.

Elle a été 20 ans chef de service à Necker.

Faire ce film a été pour moi une façon de lui rendre hommage mais aussi de faire connaître au grand public mon admiration pour ces personnes exceptionnelles qui donnent et qui sauvent des vies sans pour autant se mettre en avant et faire beaucoup de bruit.

Il y en a beaucoup dans le monde et le fait que plus de cinq millions de personnes aient vu le film est pour Madame Leca très important elle me l’a dit elle-même.

Les Enfants qu’elle opère sont destinés à mourir si personne ne les opère et quelquefois il est trop tard ou d’autres fois l’opération est impraticable. Il arrive aussi que l’enfant doive être réopéré car il y a des problèmes post-opératoires, ou des complications nouvelles...

Ce n’est donc pas toujours un happy-end comme dans mon film et j’imagine que Madame Leca a dû traverser des moments difficiles aussi.

Mais comme elle me l’a expliqué elle-même lorsque nous regardions les albums photos de tous ses petits-opérés, elle a vécu de grands moments de joie puisque les enfants malades qu’elle accueille deviennent des enfants guéris.

Je voudrais saluer ici aussi mon admiration pour les familles d’accueil.

Sans elles pas d’opérations.

Les enfants malades arrivent souvent d’Afrique et ne parlent pas forcément notre langue, cela demande beaucoup de patience et de dévouement au quotidien.

Les familles ont elle–mêmes des enfants et ce qui saute aux yeux lorsqu’on voit les reportages à la télévision, c’est que les enfants n’ont pas du tout le même regard sur les autres ni la même ouverture d’esprit en ayant vécu ce genre d’expérience. C’est pour les familles une expérience très forte et enrichissante et très souvent en l’ayant fait une fois, ils recommencent.

Voila pourquoi je tiens à mettre le lien de l’association Mécénat Chirurgie Cardiaque sur mon site afin de vous permettre de mieux les connaître et de comprendre pourquoi j’ai fait ce film.

 

Corinne Touzet

 

Le site de Mécénat Chirurgie Cardiaque  -  http://www.mecenat-cardiaque.org/

 

 

Résumé

 

Esther a 40 ans, elle est architecte avec deux grands enfants.

 

Elle est arrivée à ce moment de la vie où l’on a besoin de changement, de « respirer » autrement, de se remettre en question.

 

Son fils étant parti vivre chez son père un moment, elle a décidé de vivre une expérience très particulière en devenant famille d’accueil pour un petit garçon de huit ans destiné à mourir s’il n’est pas opéré rapidement par l’association « Mécénat Enfant Cardiaque » basée à Nice.

 

Cette expérience va tout bouleverser, sa relation avec son fils adolescent compliqué et écorché, avec son frère qui a besoin d’elle au cabinet d’architecture pour un travail vital au sein de leur entreprise familiale, avec sa fille qui est peut être la seule à la comprendre...

 

Mais surtout sa vie est maintenant accompagnée d’un petit Mouloud qui ne parle pas un mot de français, qui est tout bleu à cause de son problème ventriculaire, qui l’observe avec ses grands yeux noirs sans vouloir qu’elle le touche et qui pourtant a tant besoin d’elle ! Elle sait qu’elle s’attache à lui et qu’il ne faut pas, elle sait que les coutumes de son pays sont bien différentes des nôtres, alors comment vont-ils arriver à communiquer ? Comment va-t-il s’en sortir ? Qui est ce médecin qui l’attire et en même temps la repousse ? A t’elle eu raison de se lancer dans l’aventure ?

 

« Une maman pour un coeur » est avant tout une histoire d’amour et de tendresse.