Corinne Touzet, le 10 octobre 2015

Ensuite je tiens à expliquer ici, à ceux qui n'auraient pas encore compris, à quel point les photos pendant la représentation sont une souffrance pour moi et pourquoi c'est ainsi.

Tout d'abord, cette année la configuration du théâtre était plus compliquée que d'habitude puisque  les spectateurs avaient les pieds sur le décor, les fauteuils des premiers rangs n'étant pas gradinés, cela est très étrange pour un acteur d'avoir les spectateurs aussi près comme si les gens étaient chez Catherine, ce qui est déjà au départ est très déstabilisant et nous obligeait à les éviter physiquement et du regard. Dès que les gens bougeaient, parlaient, toussaient ou  s'épongeaient - à cause de cette chaleur insupportable - cela attirait notre attention.

 

C'est la première fois que je travaille avec un public aussi proche et c'est très compliqué. C'est notre travail et il fallait l'accepter car jouer au Festival D'Avignon demande des efforts et des contraintes qui obligent tout le monde à travailler dans des conditions moins « confortables » que d'habitude. Nous le savons.

 

Malheureusement, certaines personnes ont fait des photos pendant TOUT le spectacle, du début à la fin et je tiens à rappeler ici que les appareils photos numériques lorsque l'on clique activent une petite lumière, qui est plus ou moins intense en fonction des appareils, elles sont bleues, rouges ou vertes. Vous ne la voyez pas à côté de l'objectif quand vous faites la photo elle est côté Scène, nous oui. Nous ne voyons que ça. Désactiver le flash ne suffit pas… les photos sont « strictement interdites ».

 

De plus, certains spectateurs ont des appareils qui font énormément de bruit lorsque ils cliquent pour prendre la photo ou d'autres des flashs. Cela me fait de la peine et me met dans des colères terribles car je me dis « à quoi cela sert-il de venir au théâtre si c'est pour passer son temps à regarder dans un œilleton ou un petit écran au lieu de profiter du spectacle et de se laisser aller, d’écouter, de partager avec nous ...? » le théâtre c'est une communion !

 

Nous avons même vus certains spectateurs nous suivre de la gauche à la droite avec les lumières qui s'allument vertes, rouges en permanence et certaines fois cela a entraîné des trous de mémoire, cela m'a beaucoup déstabilisée.

 

Il faut que vous compreniez que nous sommes dans la lumière et vous dans le noir donc en fait nous sommes habitués à jouer devant un trou plus ou moins noir en fonction des théâtres, et quand pendant toute la pièce on voit des lumières s'allumer et bouger aussi a des endroits différents  cela déconcentre terriblement.

 

Je sais que vous ne pouvez pas ressentir ce que je ressens mais vous pouvez le comprendre… c’est pourquoi j’ai pris le temps de faire ce message.

 

Cette année le régisseur du théâtre a fait une annonce avant chaque représentation sans exception puisque j'étais derrière le rideau. D'abord pour expliquer où étaient les sorties de secours puisqu'il y en avait une cachée au fond de des coulisses et vous signaler où elle se trouvait en cas de pépin et ensuite pour demander aux gens d'éteindre leur téléphone et de ne pas faire de photos et de vidéos pendant tout spectacle sauf aux saluts comme toujours.

 

Cela nous faisait perdre du temps d'ailleurs car les minutes à Avignon sont précieuses pour que tous les spectacles puissent avoir lieu dans les temps. Nous sommes obligés de faire cette annonce a chaque fois et malgré cela nous avons constaté que des spectateurs faisaient des photos quand même…

 

Donc je me suis dit qu'il fallait que je vous en parle et vous explique mieux. C’est chose faite !

 

Sachez que malgré les années d'expérience et de travail, on a toujours peur, même plus qu'à ses débuts et qu'on peut toujours être déstabilisés. Le commun des mortels pensent qu'on appuie sur un  bouton pour dire son texte et être acteur, mais c'est tellement complexe que chaque acteur a une alchimie qui lui est propre et qu'il serait trop long de décrire ici... On se prépare, on se concentre, on se vide et on se remplit, c'est un métier qui se joue sur un fil et à Avignon -particulièrement - les conditions sont terribles et ne nous laissent guère le temps de faire les choses « correctement » alors on s’accroche, on se bat et on rentre dans l’arène, mais on est fragiles.

MERCI de votre compréhension à l'avenir. Je sais que vous ferez attention.

 

Ensuite je voulais annoncer à ceux qui me le réclament souvent, que je vais tourner un téléfilm cet hiver de la série "Meurtre à..." pour France 3, série que vous connaissez surement bien entendu et qui a beaucoup de succès et de charme. Elle se passe toujours dans une région précise autour d'une légende de la région et avec des acteurs différents à chaque fois et nous serons dans la région d'Evian -Thonon.

 

Ensuite la tournée de la Journée Particulière démarre mi-janvier par la Suisse. Les dates seront affichées rapidement sur le site.

La tournée est toute petite car beaucoup de municipalités ont eu des réductions de budgets et ont dû annuler à regret leurs engagements. Ce dont beaucoup de pièces ont souffert. Mais je suis heureuse de retrouver mon Antonietta et ses chiffons, mes partenaires et mon buffet ... :o)

 

Pour finir, comme je vous l'ai dit le mois dernier, je serai aux côtés du collectif OEDA pour manifester contre l'ouverture de la Ferme Usine des 1000 Veaux, dans la Creuse, la date a changé c'est le 14 Novembre.

Si cette action vous parle aussi, si l'abus et la cruauté des abattoirs vous touche autant que moi  rejoignez-nous et parlez-en autour de vous sur vos réseaux.

Il ne faut pas que ce genre de lieux et de pratiques existent.

Nous n'avons pas besoin de viande pour vivre et surtout pas de manger de la viande d'animaux qui ont souffert toute la vie et même en la perdant.

Prenez des nouvelles sur le site du collectif OEDA pour savoir s'il y a du changement pour une raison ou une autre cela peut arriver  … car comme vous l'imaginez ils essayent de tout faire pour que cette manifestation n'ait pas lieu.

Concernant le planning, voici les horaires:

12h30/13h30 Conférence de presse. 

RDV des manifestants, à 13h, Place Bonnyaud. 
13h30: Interventions. 
14h30: Départ de la marche.

Nous souhaitons tous que ce soit pacifique et ce le sera, nos intentions sont justes et saines.

 

Dernier point, l'écriture de mon premier film est presque terminée ! Je dois rencontrer maintenant énormément de gens pour chercher le financement du film, des distributeurs et le casting également.

Cela va prendre au moins un an je pense.

 

Voila pour cette rentrée bien chargée.

 

J'espère que vous allez tous bien et que la rentrée s'est bien passée également malgré la morosité et la violence des informations quotidiennes.

 

Je vous remercie pour toutes les belles choses que vous m'avez écrites et tous les petits présents, touchants et personnels, certains sont avec moi en permanence .J' ai également reçu des spécialités régionales délicieuses, des petits colis adorables … vous m'avez encore gâtée, mais je vous remercie surtout pour votre fidélité et votre soutien précieux.

 

A très bientôt,

 

Corinne Touzet.

Le 15/10/2015